Actualités

Le Canal et l’eau

Le Canal Seine-Nord Europe est conçu dans une optique d’économie d’eau. D’abord, il disposera d’une étanchéité hautement performante qui permettra une infiltration minime de l’eau par le fond et les bords. L’objectif de performance d’étanchéité sera équivalent à une couche de 40 cm d’argile.

Ensuite, les écluses sont conçues pour recycler, grâce à des bassins de récupération d’eau et pompage, une très grande partie de l’eau utilisée lors d’une éclusée (passage d’un bateau par l’écluse).
L’alimentation en eau se fera à partir de l’Oise, par pompage dans les eaux de surface. Aucun prélèvement ne sera réalisé dans la nappe phréatique. Les prélèvements n’auront pas d’incidence sur la qualité des eaux de l’Oise.

Un bassin réservoir de 14 millions de m3 sera créé à Louette. Il prendra le relais pour préserver la qualité de l’Oise en période de moindre débit de l’Oise. 14 millions de m3 permet de garantir l’alimentation du Canal Seine-Nord Europe, y compris pendant les années très sèches comme celle de 1976.

Enfin, par sa conception, le Canal Seine-Nord Europe permettra de réduire localement l’intensité des inondations de l’Oise grâce à un déversoir situé à Montmacq permettant l’absorption d’une partie des débits de la rivière en crue vers le Canal, d’une capacité 3 fois plus grande que le canal actuel.

Inauguration du parcours de découverte des Oiseaux de Cléry-sur-Somme

Le Canal Seine-Nord Europe, le conseil départemental de la Somme, la communauté de communes Haute-Somme et la mairie de Cléry-sur-Somme ont uni leurs volontés pour donner naissance à parcours de découverte des oiseaux, inauguré lundi 28 octobre 2019 à Cléry-Sur-Somme. Ce partenariat résulte de la détermination de la Société du Canal Seine-Nord Europe à construire un canal exemplaire du point de vue environnemental, et pour cela, à s’entourer des meilleures compétences techniques pour la gestion des sites de compensation.
Les 85 hectares acquis ou en cours d’acquisition à proximité du futur pont-canal de la Somme s’intègrent dans un espace plus vaste, propriété du département de la Somme.
Ce parcours de découverte des oiseaux présente un intérêt écologique compte tenu notamment de la présence d’espèces migratrices et reproductrices à enjeux : Blongios Nain, Sterne Perregarin, Fuligule Miloin, Fuligule Morillon, Grêbe à Cou Noir…

Le premier ministre en visite auprès du Canal Seine-Nord Europe

Edouard Philippe, premier ministre, accompagné de Gérald Darmanin, ministre de l’action et des comptes publics, se sont rendus jeudi 24 octobre 2019 à Aubencheul-au-Bac (Nord) afin de se faire présenter le débouché du futur Canal Seine-Nord Europe dans le canal de la Sensée.
Jérôme Dezobry, président du directoire, et Catherine Jacquart, directrice du secteur 4 (le plus au Nord), ont présenté in situ les principales caractéristiques du futur Canal Seine-Nord Europe.
Cette visite a été suivie par une réunion rassemblant élus locaux et acteurs du projet en sous-préfecture de Cambrai, lors de laquelle le premier ministre a rappelé l’engagement financier de l’Etat aux côtés des collectivités territoriales et de l’Europe.

Ouverture d’une enquête parcellaire sur 14 communes de l’Oise

Le Canal Seine-Nord Europe reliera les bassins de la Seine et de l'Oise au réseau européen à grand gabarit. L’utilité publique de ce projet a été déclarée en 2008 et prorogée jusqu’en 2027. Ce projet, outre son linéaire de 107 km entre Compiègne et Aubencheul-au-Bac, comptera un grand nombre d’ouvrages tels que des écluses, des ponts canaux, des rétablissements de voies routières ou ferroviaires, ainsi que des mesures de compensation environnementales, agricoles, forestières, et des mesures d’accompagnement économique. Le projet est divisé en quatre grands secteurs. Sur « le secteur 1 » allant de Compiègne à Pont-l’Évêque, les études dites « d’Avant-Projet » sont aujourd’hui terminées, et ont permis de déterminer l’emprise nécessaire à l’opération.

Avant d’entreprendre les travaux de génie civil, la Société du Canal Seine-Nord Europe doit se rendre propriétaire des parcelles ou des biens situés dans le périmètre du projet.

La première étape consiste en la mise en place d’une enquête parcellaire, qui se déroulera du lundi 14 octobre au jeudi 14 novembre 2019 inclus et concernera les communes suivantes : Compiègne, Clairoix, Choisy-au-Bac, Janville, Longueil-Annel, Le Plessis-Brion, Thourotte, Montmacq, Cambronne-lès-Ribécourt, Ribécourt-Dreslincourt, Pimprez, Chiry-Ourscamp, Pont-l’Évêque et Passel.

L’enquête parcellaire est une étape clé, qui vise à identifier et informer tous les propriétaires concernés tout en garantissant la bonne prise en compte de leurs intérêts.

La Société du Canal Seine-Nord Europe continue de privilégier et de rechercher des accords amiables, aussi bien avec les propriétaires déjà contactés qu’avec ceux qui souhaiteraient entrer maintenant en relation et rechercher un tel accord plutôt qu’attendre une décision de justice sur la fixation du montant de l’indemnité liée à l’acquisition du bien.

Cette enquête parcellaire concerne :

  • 1330 parcelles ;
  • 447 comptes de propriétés*.

Le dossier se compose des plans des parcelles concernées et de leur propriétaire. Les propriétaires reçoivent une notification individuelle qui les informe du calendrier d’ouverture de l’enquête, du dépôt du dossier d’enquête en mairie et des horaires de permanence de la commission d’enquête. Cette commission d’enquête, totalement indépendante, est désignée par le préfet de département de l’Oise. Elle a pour mission de recueillir les observations des propriétaires concernés grâce à un registre mis à leur disposition en mairie. Les propriétaires peuvent également s’adresser à elle par écrit. À l’issue de l’enquête, la commission se prononce sur le caractère nécessaire ou non nécessaire de l’acquisition des parcelles par la Société du Canal Seine-Nord Europe. Après avoir recueilli l’avis de la commission d’enquête parcellaire et les observations de la Société du Canal Seine-Nord Europe, le préfet peut prononcer la cessibilité des biens ou des parcelles qui n’auraient pas été préalablement acquis à l’amiable et solliciter du juge une ordonnance de transfert de propriété à la Société du Canal Seine-Nord Europe.

L'avis et l’arrêté d’ouverture d’enquête parcellaire sont accessibles sur le site de la préfecture de l’Oise : http://www.oise.gouv.fr/Publications/Publications-legales/Enquetes-publiques/2019/19-09-2019-Projet-de-Canal-Seine-Nord-Europe-et-de-ses-amenagements-connexes

* La notion de compte de propriétés se définit comme suit « parcelle ou regroupement de plusieurs parcelles appartenant à un même propriétaire, ou un même groupe de propriétaire, au sein d’une commune ». On peut utiliser aussi les termes de « terrier ou d’unité foncier ».

De Sermaize (Oise) à Moeuvres (Nord), les sondages géotechniques commencent !

Sur les secteurs 2, 3 et 4, de Sermaize dans l'Oise à Moeuvres dans le Nord, les sondages géotechniques commencent ce lundi 5 août. Ces travaux vont permettre de recueillir des données de terrain qui alimenteront les études d'avant-projet du Canal Seine-Nord Europe sur ces secteurs. 

Concrètement, ce sont des engins de sondages que vous verrez pendant quelques mois le long des routes et si nécessaire dans les champs.

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger le document ci-dessous