Actualités

Appel à candidatures pour l'observatoire de l'environnement jusqu'au 31 août 2018

Crédits photographiques : Damien Lachas

Dans le cadre de la mise en place récente de son Observatoire de l'environnement, la Société du Canal Seine-Nord Europe a lancé un appel à candidatures jusqu'au 31 août 2018.

L'observatoire de l'environnement est une instance indépendante constituée d’experts chargés de suivre les effets sur l'environnement du projet de Canal Seine-Nord Europe. Il a aussi pour objectif de conseiller le maître d'ouvrage en promouvant l'exemplarité environnementale du projet.

Pour plus d'information, vous pouvez consulter :

Pour tout renseignement complémentaire, merci d’adresser vos questions à l’adresse suivante : observatoire@scsne.fr

Par ailleurs, jusqu'au 31 août 2018, la SCSNE recrute également pour son comité scientifique et technique. Plus d'information à la rubrique Recrutement.

Crédits photographiques : Damien Lachas

31 juillet 2018 - La déclaration d’utilité publique du Canal Seine-Nord Europe est prorogée jusqu’en 2027

Dans le cadre du projet de construction du canal Seine-Nord Europe, le décret du 11 septembre 2008, modifié en 2017 dans le cadre de la reconfiguration du projet, déclarait d’utilité publique et urgents les travaux nécessaires à la réalisation du canal à grand gabarit Seine-Nord Europe et de ses aménagements connexes, entre la commune de Compiègne et Aubencheul-au-Bac.

Ce décret arrivant à échéance en septembre prochain, un nouveau décret en date du 25 juillet 2018, paru au Journal officiel du 31 juillet 2018, est venu en proroger ses effets jusqu’au 12 septembre 2027.

Une nouvelle étape dans la concrétisation du projet.

Retrouvez le décret sur legifrance.

Crédits photographiques Damien Lachas

Jeudi 12 juillet 2018 - Canal Accueil : un site internet à venir pour guider les futurs salariés du chantier

Canal Accueil est le dispositif régional de la Démarche Grand Chantier du Canal Seine Nord Europe destiné à accompagner les futurs salariés du chantier. Le dispositif Canal Accueil est piloté par la DREAL (Direction Régionales de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement) Hauts de France en étroite collaboration avec la SCSNE. Ce jeudi 12 juillet 2018, le groupe de travail a travaillé  la maquette du futur site internet dédié et échangé sur les possibilités de mettre en place une aide sur mesure aux salariés s’installant à proximité du chantier.

D’ici la fin de l’année 2018, une expérimentation devrait être mise en place au niveau du comité territorial du Noyonnais-Compiégnois.

Actu - 3 juillet 2018 - L'équipe de la SCSNE s'installe à compiègne

Une partie du personnel de la Société du Canal Seine-Nord Europe a pris possession de ses nouveaux bureaux à Compiègne mardi 3 juillet.

La ville de Compiègne avait été choisie pour accueillir le siège de la SCSNE à la suite d'un vote à bulletin secret lors du Conseil de surveillance de la SCSNE du 15 mars dernier.

Actu 25 juin 2018 - La valorisation des déblais au centre des échanges de la SCSNE et de l'Unicem

La Société du Canal Seine Nord Europe souhaite inciter au report modal et à la valorisation des déblais du chantier. Dans ce cadre, elle travaille en lien étroit avec les professionnels de l’Union des industries de carrières et des matériaux de construction des Hauts de France, qu’elle rencontre régulièrement.

Une réunion de travail avait lieu lundi 25 juin à Arras pour partager notamment sur les données quantitatives et qualitatives relatives à la gestion des déblais excédentaires du secteur 1 (Compiègne-Passel).

Les échanges ont également porté sur les pistes contractuelles les plus efficaces à mettre en œuvre pour des relations équilibrées entre terrassiers et gestionnaires des sites de valorisation.

Cette réunion était jumelée avec le point annuel de la convention de partenariat VNF (Voies navigables de France)-UNICEM. L’occasion d’aborder les problématiques d’accès à la voie d’eau des sites carriers, la gestion des sédiments de dragages, les chômages (périodes pendant lesquelles la navigation est stoppée pour réaliser des opérations d'entretien), la coordination avec la Belgique et enfin les Plans d’ aides au report modal (PARM) et à la modernisation et l’innovation (PAMI) dont les financement viennent d’être récemment confirmés intégrant les pondéreux (granulats et céréales).

Crédits photographiques Damien Lachas