Retour

Emploi et développement économique

La Démarche Grand chantier

Les territoires s’organisent pour répondre à la demande du chantier et faire du Canal Seine-Nord Europe une réelle opportunité de développement économique. L’importance de la demande du chantier nécessite que l’ensemble des territoires traversés se prépare. Cela doit permettre de saisir non seulement les opportunités pour développer l’emploi local lors du chantier mais aussi de développer la création d’emplois pérennes autour du canal après le chantier. Les emplois pérennes seront notamment liés au développement et à la création de plates-formes multimodales, au développement du transport fluvial qui créera des besoins de main d’oeuvre chez les chargeurs et les armateurs, au tourisme et au développement de filières comme l’économie circulaire.

C’est l’objet de la Démarche Grand Chantier, que le secrétaire d’Etat au Transport à la Mer et à la Pêche, Alain Vidalies, a décidé de mettre en place en juin 2015 en en confiant le pilotage au préfet coordonnateur du projet.

Entre 2016 et mi-2019, la première phase de la démarche a permis au niveau régional, de définir les objectifs et les feuilles de route des cinq dispositifs thématiques approuvés par le conseil de surveillance au travers de conventions cadre de partenariat : « Canal Emploi » en juin 2018, « Canal Solidaire » en septembre 2018, « Canal Accueil » en décembre 2018 ainsi que  Canal Entreprises » et « Canal Formation » en juin 2019, qui ont chacune produit des premiers fruits.

Au 2ème semestre 2019, avec le lancement des études d’avant-projet sur les secteurs 2, 3 et 4 du futur Canal et la perspective du démarrage des travaux sur le secteur 1,  il a été décidé d’engager la phase opérationnelle de la Démarche Grand Chantier dans le cadre d’un co-pilotage entre la Région des Hauts-de-France et le Préfet de la région Hauts-de-France.

Des comités territoriaux pour construire ensemble avec les acteurs du territoire

A l’échelle territoriale, la démarche Grand Chantier est articulée autour de trois Comités Territoriaux de Développement (Compiégnois-Noyonnais / Santerre-Haute Somme / Artois-Cambrésis) pilotés par les sous-préfets d’arrondissement. Ils se déclinent en groupes de travail thématiques.

Les Comités territoriaux constituent l’instance d’examen et de consolidation des Contrats Territoriaux de Développement (CTD), prévus par l’article 1 de l’ordonnance du 21 avril 2016. Les CTD sont le document opérationnel de mise en œuvre territorial de la Démarche Grand Chantier ; ils préciseront pour chaque territoire les objectifs en termes :

  • d’aménagements bord à voie d’eau (volet 1, réflexions avancées),
  • d’emplois, d’insertion, de formation et de développement économique pendant et après le chantier (volet 2 – réflexions engagées en 2020),
  • d’organisation du chantier en lien avec la vie du territoire, dont les questions de sécurité et d’information des populations liées au chantier (volet 3 – réflexions engagées en 2020).

Des thématiques pour répondre aux attentes

L’objectif de la Démarche Grand Chantier est de développer l’offre possible des entreprises et du territoire pour répondre à la demande du chantier. Dans cette démarche, la Société du Canal Seine-Nord Europe doit donc préciser la demande liée au chantier afin que les acteurs du territoire puissent structurer une offre pertinente.

La démarche a été organisée en thématiques : l’emploi, la formation, l’insertion, l'accompagnement des entreprises et l’accueil du chantier (transport, hébergement, etc.). Chaque thématique prépare dans son domaine d'action les aspects nécessaires pour préparer le chantier. 

5 actions, chacune piloté par un chef de file, sont menées :

 

 

Vous pouvez retrouver toutes ces informations sur notre dépliant dédié à la démarche Grand chantier du Canal Seine-Nord Europe.