Retour

Accueil

Le Canal dans le Compiégnois-Noyonnais

Edito

Maillon central de la liaison Seine-Escaut, le Canal Seine-Nord Europe va permettre de relier le réseau fluvial français à celui du nord de l’Europe pour s’insérer dans un vaste réseau de plus de 20 000 km de voies fluviales à grand gabarit, répondant à des enjeux d’avenir tant économiques qu’écologiques. 

La Société du Canal Seine-Nord Europe s’est engagée pour la durée de ce grand chantier à informer, expliquer les travaux et faire partager les bénéfices économiques, sociaux et environnementaux de cet aménagement sur les territoires traversés. Pendant les 7 années de sa construction sur 107 km entre Compiègne et Aubencheul-au-Bac, le Canal Seine-Nord Europe va représenter un défi technique et humain majeur et une chance de développement économique et social unique pour les Hauts-de-France. Sa réussite sera celle de notre territoire. 

Le 8 avril 2021, suite à l’enquête publique environnementale réalisée à l’automne 2020, l’État a délivré l’autorisation environnementale sur le secteur 1, de Compiègne à Passel. Voilà qui ouvre la voie au démarrage des travaux du Canal, avec le lancement des premiers chantiers d’aménagement sur les 18,6 km de ce secteur. C’est avec la réalisation de deux ronds-points à Choisy-au-Bac et à Ribécourt-Dreslincourt puis la construction de deux quais à Ribécourt-Dreslincourt et Pimprez que les travaux débuteront, et ce dès ce mois de mai !

Lyna Pobeda, Directrice du territoire Compiégnois-Noyonnais

Téléchargez la lettre d'actus n°1 du territoire Compiégnois-Noyonnais :  01 LettreActus_CompiegnoisNoyonnais_Mai2021

Restons connectés : compiegnois.noyonnais@scsne.fr 

Actus du moment dans le Compiégnois-Noyonnais

Retour sur les réunions publiques

Date

Retour sur...

06 juillet 2021

Retour sur la réunion publique du 6 juillet 2021 à Ribécourt-Dreslincourt

Les travaux d’aménagement ont commencé dans le secteur de Ribécourt-Dreslincourt avec la construction d’un giratoire et se poursuivront prochainement avec le démarrage de la construction d’un quai et le 6 juillet s’est tenue une réunion d’information à destination des habitants de la Commune. Après avoir été accueillis par Monsieur le Maire Jean-Guy Letoffé, les habitants Ribécourt-Dreslincourt ont pu faire un point sur les aménagements de leur territoire, comprendre les travaux à venir et poser leurs questions aux équipes de la Société du Canal Seine-Nord Europe.

Vous pouvez désormais retrouver :

Enfin, il a été proposé aux habitants présent de s’inscrire sur une liste de diffusion s’inscrire sur un formulaire s’ils souhaitaient prochainement recevoir des informations relatives au Canal et aux travaux. Si vous souhaitez vous inscrire également, vous pouvez le faire sur ce formulaire si vous résidez dans le Compiégnois ou le Noyonnais. Une newsletter sera prochainement proposée.

11 mai 2021

Retour sur la réunion d'information en ligne du 11 mai 2021 de Choisy-au-Bac et Clairoix

Les travaux d’aménagement ont commencé dans le secteur de Choisy-au-Bac et Clairoix. Le 11 mai dernier s’est tenue une réunion d’information en ligne en raison des mesures sanitaires. Après avoir été accueillis par Messieurs les Maires Jean-Luc Mignard, Philippe Boucher et Laurent Portebois, les habitants des communes de Choisy-au-Bac, Janville et Clairoix ont pu faire un point sur les aménagements de leurs communes respectives, comprendre les travaux à venir et poser leurs questions aux équipes de la Société du Canal Seine-Nord Europe.

Vous pouvez désormais retrouver :

Vous pouvez également visionner l’enregistrement de la réunion publique sur le lien suivant : https://youtu.be/RHA0-7YxW2Q

Un film pédagogique a été réalisé pour expliquer les travaux à venir sur ce secteur ; visionnez-le ci-dessous !

Enfin, il a été proposé aux habitants de s’inscrire sur un formulaire s’ils souhaitaient prochainement recevoir des informations relatives au Canal et aux travaux ; n’hésitez pas à vous inscrire sur ce formulaire si vous résidez dans le Compiégnois ou le Noyonnais. Une newsletter sera bientôt proposée.

[Appel à projet] Gestion temporaire de l’Etang n° 5 de Pontpoint

La Société du Canal Seine-Nord Europe (SCSNE) lance un appel à projet pour l’occupation temporaire d’un bien lui appartenant sur le territoire de la commune de Pontpoint dans l’Oise, en attendant le début effectif de travaux d’aménagements en 2024. L’objectif attendu est de maintenir ce site à l’état naturel, veiller à réguler la population cynégétique pour éviter la détérioration notamment des berges et interdire l’accès de ce site à toute personne non habilitée.

L’appel à projet s’adresse aux associations de toutes tailles, à but non lucratif, en capacité, fixée par leurs statuts, de répondre aux exigences de gestion de ce site.

La présente publicité est constituée de plusieurs parties répertoriées dans un seul document :

  • l’appel à projet,
  • un descriptif du site
  • le projet de convention qui sera signé avec l’association retenue et qui en fixe les règles.

Les candidatures devront parvenir avant le 1er juillet 2021.

Secteur 1 : les premiers travaux

À partir du mois de mai 2021, des travaux débutent sur le secteur 1 entre Compiègne et Passel, pour préparer la construction du Canal. Les communes de Choisy-au-Bac, Ribécourt-Dreslincourt et Pimprez sont concernées par ces premiers chantiers. 

Quels sont les travaux à réaliser ?

Un carrefour giratoire est créé sur la RD 66 à Choisy-au-Bac, pour le rétablissement de la route de Clairoix (RD 81). Ces travaux sont menés en demi-chaussées pour maintenir, alternativement, la circulation dans les deux sens. Un deuxième giratoire est réalisé à Ribécourt-Dreslincourt sur la route de Bailly (RD 40), sans perturbation de la circulation, en vue de l’aménagement d’une nouvelle route prolongeant l’actuelle desserte industrielle. En bordure du canal latéral à l’Oise, deux quais de transbordement sont construits, l’un à Ribécourt-Dreslincourt, l’autre à Pimprez.

Quelle est la durée des travaux ? 

L’ouverture à la circulation des deux carrefours giratoires est prévue dès l’automne 2021*. La mise en service des quais est prévue pour début 2023*.

*Échéances données à titre indicatif et susceptibles d’évoluer en fonction des conditions météorologiques et des aléas de chantier.

Pourquoi ces aménagements ?

La création des deux carrefours giratoires à Choisy-au-Bac et Ribécourt-Dreslincourt est la première étape des opérations d’aménagement de l’Oise, d’une part, et du canal latéral à l’Oise, d’autre part. Pour rétablir les liaisons entre les deux rives, deux ponts, aux caractéristiques adaptées à la largeur du Canal Seine-Nord Europe doivent être construits. Ces nouveaux aménagements assureront, en outre, des accès sécurisés et dimensionnés aux engins de chantiers dès le démarrage des travaux d’infrastructures. D’une longueur de 150 m à Ribécourt-Dreslincourt et de 200 m à Pimprez, les deux nouveaux quais seront eux aussi utiles dès la phase des travaux d’infrastructures du Canal, en permettant à des bateaux d’acheminer des matériaux pour le chantier. Le recours au transport fluvial limitera les circulations de camions.

4 questions à Frédéric Arnold, Directeur du secteur 1

Quel est votre rôle en tant que directeur de secteur ? J’ai piloté la conception du Canal sur le secteur 1 depuis 2015 et je dirige désormais sa construction en assurant la cohérence des interventions du maître d’œuvre et des entreprises et en veillant à la prise en compte du territoire. Notre enjeu est de construire le Canal, conformément aux engagements pris dans la déclaration d’utilité publique et aux prescriptions de l'arrêté préfectoral d’autorisation environnementale.

Quelles sont les particularités du secteur 1 ? Il est autonome pour son alimentation en eau alors que les secteurs 2, 3 et 4 sont, eux, interdépendants. C’est pourquoi il entre en travaux en premier. Dès la fin des travaux entre Compiègne et Noyon, les bateaux pourront circuler sur une voie d’eau plus large et plus profonde, avec une écluse en moins à passer, ce qui leur permettra de gagner du temps. Les autres particularités du secteur, sont liées à son environnement. Il est à la fois urbanisé avec la traversée de plusieurs communes, agricole et boisé avec les forêts de Laigue et d’Ourscamp, proches du Canal. Enfin, le secteur 1 est à dominante fluviale, l’eau est donc une préoccupation centrale. En cas de crues, les chantiers seront arrêtés et en cas de sécheresse, notre vigilance sera accrue pour préserver l’écosystème.

Quelles mesures sont prises pour limiter les nuisances ? Elles ont été identifiées et les mesures d’évitement ou de réduction des gênes occasionnées par le chantier (horaires du chantier, bruit, propreté, etc.) sont encadrées par l’arrêté d’autorisation environnementale. Au-delà, dans le cadre de la démarche Grand Chantier, Lyna Pobeda et moi-même travaillons avec le territoire pour que le chantier s’insère au mieux dans la vie de ses habitants, notamment en étant à leur écoute et en les informant, via ce journal par exemple. 

Comment s’organisent les travaux sur votre secteur ? Ils débutent à partir de mi-mai 2021. Chaque phase du chantier est programmée selon son impact sur l’environnement et son utilité dans l’organisation des travaux. Par exemple, le reboisement réalisé en mars à Chiry-Ourscamp offrira rapidement un nouveau cadre à la flore et à la faune locales et les quais construits à Pimprez et Ribécourt-Dreslincourt seront utilisés pour l’évacuation des déblais du chantier par transport fluvial. La limitation de l’usage des camions est un de nos objectifs.

6 500 arbres sur 5,4 hectares

Une parcelle boisée à Chiry-Ourscamp

Après des premiers aménagements réalisés dès fin 2017 à Bienville, avec la plantation de près de 4 000 arbres, ce sont 6 500 plants d’ormes lisses, aulnes glutineux, chênes pédonculés, bouleaux pubescents et saules blancs qui ont été plantés par la SCSNE au mois de mars 2021 sur une parcelle de 5,4 hectares à Chiry-Ourscamp, propice au développement d’une faune et d’une flore d’intérêt patrimonial. 

Un partenariat pour développer les savoir-faire locaux

Au printemps 2020, le Conservatoire botanique National de Bailleul avait procédé à la récolte de graines sur des arbres au sein de plusieurs forêts de la vallée de l’Oise à proximité desquelles sera aménagé le Canal. De leurs côtés, les élèves du Lycée horticole de Ribécourt ont réalisé la mise en culture des graines d’ormes lisses pour obtenir les quelque 2 400 pieds plantés à Chiry-Ourscamp. 

L'Orme lisse, une espèce protégée dans les Hauts-de-France

Cette variété d’ormes, rare et protégée dans la région, tient son nom de l’aspect de son écorce qui est toute lisse au début de sa vie. Cet arbre s’observe généralement dans les forêts de feuillus des bords de cours d’eau et les forêts alluviales. La population d’ormes lisses de la moyenne vallée de l’Oise est d’importance régionale.
L'environnement au cœur du projet

Cette opération de boisement fait partie des 391 hectares d’aménagements environnementaux prévus sur le secteur 1 du Canal Seine-Nord Europe. De nombreux boisements, mais aussi la plantation de haies et la restauration de zones humides ou de prairies sèches verront ainsi le jour dès cette année et au fil de la construction du Canal jusqu’en 2028. L’objectif est que l’ensemble des mesures compensatoires qui seront réalisées accroisse la biodiversité sur le territoire par rapport à la situation d’aujourd’hui.

Revoir la vidéo des travaux d'aménagement environnementaux : https://youtu.be/260QKVuwb7c

Où en est-on dans le Pays Noyonnais ?

Un Canal qui se précise grâce au dialogue avec le territoire : depuis 2020, les études et échanges avec les acteurs du territoire, en particulier les maires, la Communauté de Communes du Pays Noyonnais et la profession agricole, ont permis de préciser le tracé et les mesures d’insertion du Canal dans le Noyonnais. Les aménagements des 15 km du secteur 2 dans l’Oise (écluses de Noyon et Catigny, 9 franchissements routiers et franchissement de la voie ferrée Noyon – Compiègne, quai du port intérieur du Noyonnais et 5,4 km de berges lagunées) pourront commencer en 2024.

D’ici là, le dialogue se poursuit et s’élargira aux habitants dès cet été, pour continuer à affiner les aménagements du futur Canal.

Plus d'infos sur l'actualité dédiée.

Carte du Canal Seine-Nord Europe dans le Compiégnois-Noyonnais

A venir

Carte du Canal Seine-Nord Europe dans le Noyonnais

Films 3D du Compiégnois-Noyonnais