Projet

Le Canal Seine-Nord Europe reliera l’Oise au canal Dunkerque-Escaut, de Compiègne à Aubencheul-au-Bac, près de Cambrai.

Les travaux permettront la réalisation d’un canal à grand gabarit européen Vb, qui permettra d'accueillir des bateaux d’une longueur allant jusque 185 mètres et jusque 11,40 mètres de large, pouvant contenir 4 400 tonnes de marchandises, soit l'équivalent de 220 camions.

Comment préparer le chantier ?

Afin de réaliser les diagnostics archéologiques et les sondages géotechniques nécessaires à l’avancée du projet, la Société du Canal Seine-Nord Europe est obligée de procéder à des défrichements, de manière à rendre accessibles certaines parcelles.

Les premiers défrichements vont avoir lieu au premier semestre 2020 sur le secteur 1 du Canal Seine-Nord Europe (Compiègne-Passel) à la confluence Oise-Aisne et à Choisy au Bac.

L’autorisation de défrichement a été obtenue en janvier 2019.

Ambitions environnementales

Afin de répondre à ses objectifs d’éco-performance et à ses ambitions environnementales, la Société du Canal Seine-Nord Europe met en œuvre dès à présent des mesures de compensation environnementale.

La Société du Canal Seine-Nord Europe n’a pas attendu les premiers défrichements pour commencer à boiser et reboiser, permettant ainsi des plantations locales utiles à la filière Bois et favorisant la création d’espaces écologiquement intéressants et ouverts au public.

En 2019 à Ribécourt-Dreslincourt, deux mares ont été créées, des boisements et une haie de cours d’eau ont été plantées, un cheminement piéton et un ponton d’observation construits. Ces aménagements sont une référence pour les travaux environnementaux suivants. Il s’agit de la deuxième réalisation financée par la Société du Canal Seine-Nord Europe après l’aménagement de 6 hectares sur la commune de Bienville où 3 800 arbres ont été plantés fin 2017.

Appel à projets, concertation, dialogue

Afin de de répondre aux besoins réels, tant économiques qu’écologiques des territoires, la Société du Canal Seine-Nord Europe a choisi de réaliser un appel à projets avec les propriétaires extérieurs (collectivités, propriétaires privés…), en partenariat avec les acteurs de la filière (Syndicat des propriétaires forestiers, Filière Bois, ONF).

L’appel à projets concerne 65 ha de plantations et replantations.                                                                                                                                                                           

L’objectif est d’offrir l’opportunité de faire correspondre parfaitement les mesures de reboisement prévues et les besoins et enjeux actuels, sanitaires et économiques. Dans la sélection de projets, outre les exigences réglementaires, la Société du Canal Seine-Nord Europe privilégiera les projets multifonctionnels, renforçant le rôle économique, social et écologique de la future parcelle forestière. Les projets en accord avec les valeurs du Canal Seine-Nord Europe (performance écologique et économique, emploi et insertion, innovation, participation) seront valorisés.

Les projets incluant un volet « solidarité », valeur importante pour la Société du Canal Seine-Nord Europe, seront valorisés et pourront bénéficier d’une subvention supplémentaire.

Seront enfin valorisés les projets géographiquement proches du canal. Ce sont les Directions Départementales des Territoires qui valideront l’éligibilité des projets.

A savoir

Dans une procédure de compensations des défrichements, on doit reconstituer des parcelles boisées présentant une faible valeur économique, souvent désignées comme étant en impasse sylvicole, compte-tenu d’une composition en espèces inadaptées ou malades. L’objectif est d’encourager la constitution de peuplements produisant du bois de qualité tout en anticipant les conséquences du changement climatique, par un choix de nouvelles essences à implanter.