Emploi et développement économique

Le Canal Seine-Nord Europe, une opportunité pour l’emploi et le développement économique.

Équipement structurant toute une région, au sein du 1er réseau fluvial européen à grand gabarit long de 1100 km (liaison Seine-Escaut), le Canal Seine-Nord Europe aura des effets économiques à court, moyen et long termes. Il sera facteur de création de nombreux emplois et permettra le renforcement et l’émergence de filières économiques existantes et nouvelles.

  • à court terme : lors des travaux, de nombreux emplois seront générés par le chantier (estimés entre 3000 et 6000 emplois directs suivant les périodes) ainsi que pour l’accueil des équipes qui devront se loger, se nourrir et qui consommeront localement (estimés entre 10000 et 13 000 emplois directs et indirects). Les travaux seront également l’occasion de développer le tourisme de chantier. Les territoires, sous le double pilotage du préfet de la Région Hauts-de-France et de la Région Hauts-de-France copilotes de la Démarche Grand Chantier, s’organisent déjà pour saisir ces opportunités.
  • à moyen et long termes : le canal permettra la circulation de bateaux à grand gabarit, ce qui baissera le coût du transport et augmentera ainsi la compétitivité des entreprises. En raccordant le Nord de l’Europe au bassin de la Seine, le Canal Seine-Nord Europe créera un effet de réseau qui bénéficiera aux entreprises françaises raccordées au réseau fluvial à grand gabarit du Havre jusqu’à Dunkerque et à la frontière belge. Cet effet réseau sera également profitable aux ports maritimes du Havre, de Rouen et de Dunkerque dont l’hinterland, c’est-à-dire la zone d’influence dans les terres, sera considérablement élargi.